Lapin de Pâques : symbolisme et signification

Que signifie le lapin de Pâques ?

Signification : Le lapin de Pâques est celui qui, dans la tradition, apporte les œufs en chocolat, c'est l'un des grands symboles de la Pâques moderne.

Et son origine, en tant que symbole pascal, est expliquée par différentes théories.

Pâques , comme nous le savons tous, commémore l'arrestation, la crucifixion et la mort de Jésus-Christ et célèbre sa résurrection.

La fête de Pâques a aussi, comme grands symboles, l'œuf en chocolat et le lapin de Pâques.

L'association entre œuf, lapin et Pâques est étrange pour beaucoup, après tout, qu'est-ce que le lapin a à voir avec une fête chrétienne ?

Dans ce texte, nous allons essayer de clarifier certaines choses concernant l'histoire du lapin de Pâques.

Histoire de lapin de Pâques :

Le lapin de Pâques : son histoire et son symbolisme

Dans la tradition actuellement consolidée, notamment dans les pays de l'hémisphère nord, le lapin de Pâques est celui qui apporte les œufs en chocolat et les cache pour que les enfants puissent les chercher.

Ainsi, il est courant qu'à Pâques, les parents cachent des œufs de Pâques pour que leurs enfants les recherchent.

Il existe de nombreuses théories concernant l'origine du lapin de Pâques, certaines prétendent que l'association du lapin avec Pâques a des origines païennes.

Tandis que d'autres théories soutiennent que le lapin, depuis le Moyen Âge , avait déjà une relation directe avec le christianisme.

En fait, pour le moment, il est impossible de soutenir laquelle des deux théories est la bonne, mais, en tout cas, elles nous fournissent des éléments pour réfléchir à la question.

Tout d'abord, la consolidation du lapin comme symbole de Pâques (et la façon dont nous célébrons cette fête) a eu lieu vers le 19e siècle et est directement liée à la transformation de la façon dont le monde occidental voyait les enfants.

À partir du XVIIe siècle, cette forme change radicalement et l'enfance commence à être considérée comme un moment préparatoire à l'âge adulte.

Cette transformation dans la façon d'appréhender l'enfance a contribué à la coutume de célébrer les fêtes, comme Pâques.

Ces fêtes sont devenues des célébrations plus conviviales et familiales.

En ce sens, les œufs de Pâques et le lapin de Pâques étaient des symboles importants qui ont consolidé Pâques en tant que fête domestique.

La pratique de la décoration de l'œuf de Pâques et son association avec la Pâque chrétienne ont des origines diverses, comme on peut le voir dans ce texte.

La décoration des œufs était une pratique pratiquée par les Perses lors d'une célébration de l'équinoxe de printemps (proche de la date à laquelle nous célébrons Pâques).

Et l'importance de l'œuf en tant que symbole de renaissance était présente dans la culture chinoise , par exemple.

Dans la culture païenne européenne, l'œuf était associé à une déesse de la mythologie germanique et la décoration des œufs était une pratique pratiquée par les peuples slaves de la région de l'actuelle Ukraine.

Il y a des histoires du christianisme orthodoxe qui relient les œufs à Marie-Madeleine , et l'acte de peindre les œufs en rouge dans les régions chrétiennes orthodoxes était courant.

Mais qu'en est-il du lapin ? Quand le lapin a-t-il été associé aux œufs et pourquoi est-il devenu un symbole de Pâques ?

Concernant les multiples origines possibles du lapin de Pâques, nous avons des théories qui l'associent au christianisme et au paganisme. Regardons les deux :

3ème interprétation du rêve de chocolat de Pâques :

CONSEIL : Faites confiance au destin et à votre pouvoir de séduction. Maintenant, il faut apprendre à vivre avec vos défauts et vos qualités.

ATTENTION : Vous ne devez pas perdre confiance dans le projet sur lequel vous travaillez depuis longtemps. Vous ne devez pas laisser vos peurs et vos insécurités reprendre le dessus sur vous.

Paganisme et lapin de Pâques:

Les théories les plus évoquées, et qui sont généralement les plus considérées, sont celles qui associent le lapin de Pâques au paganisme.

La théorie la plus connue est celle qui rattache le lapin de Pâques à une déesse de la mythologie germanique (également présente dans la mythologie nordique et anglo-saxonne ) appelée Ostara ou Eostre.

Cette déesse était connue pour être une déesse de la fertilité, et beaucoup pensent qu'elle est directement liée au nom de Pâques dans l'hémisphère nord - Pâques en anglais et Ostern en allemand.

La relation d'Ostara avec le lapin de Pâques (en allemand, lapin de Pâques est osterhase, ce qui renforce ce rapprochement avec Ostara).

Selon cette théorie, remonte à une histoire dans laquelle la déesse Ostara transforme un oiseau en lapin pour le plaisir de certains enfants .

L'oiseau (transformé en lapin) n'était pas satisfait de la transformation et souhaitait retrouver sa forme d'origine.

Après cela, en guise de remerciement, l'oiseau a laissé des œufs colorés pour la déesse, qui les a ensuite offerts en cadeau aux enfants. Cette légende a popularisé Ostara comme l'origine de l'association des œufs colorés avec le lapin et Pâques.

Ce lien entre le lapin et Pâques, via la déesse, dans la culture de l'hémisphère nord (Allemagne et États-Unis, principalement), est également référencé par une citation de Jacob Grimm , qui, dans un ouvrage sur la mythologie germanique, paru dans le 20ème siècle XIX , a affirmé son existence.

La relation chrétienne de la Pâque avec la déesse Ostara a également été trouvée dans une citation de Bede (également connu sous le nom de Vénérable Bede), un prêtre du 8ème siècle .

Malgré cela, il n'y a aucune base historique pour soutenir l'argument qui vient d'être présenté.

Il est également important de souligner que le consensus existant est que Pâques est une fête chrétienne , issue d'une fête d'origine hébraïque ( Pessah ).

Christianisme et lapin de Pâques:

Certaines croyances soulignent également que le lapin de Pâques pourrait être issu du christianisme, comme nous le soulignerons dans cette partie. Tout d'abord, il convient de mentionner que les origines chrétiennes possibles du lapin de Pâques ont une association précoce avec le lièvre.

Au fil du temps, la figure du lièvre a été remplacée par celle du lapin, un animal plus docile qui convenait aux tentatives de faire de Pâques une fête plus domestique, comme nous l'avons mentionné au début de ce texte.

Dans de nombreuses constructions de l'iconographie chrétienne, le lièvre (ou le lapin) est apparu, et, apparemment, dans la mentalité chrétienne du Moyen Âge.

Il y avait une relation (très étrange pour nous) entre le lièvre et la virginité. Cela a fait apparaître l'animal à côté de la Vierge Marie, et l'origine de ce placement peut être due au fait que beaucoup pensaient que le lièvre était un animal qui se reproduisait de manière asexuée.

Ce placement des lièvres (et des lapins) à côté de la Vierge Marie a même abouti à une œuvre d'art connue sous le nom de « La Vierge au lapin ». Ce tableau a été réalisé par Tiziano Vecellio et montre la Vierge Marie tenant un lapin blanc, considéré comme un symbole de pureté.

En outre, il existe une gamme d'autres objets de l'iconographie chrétienne dans lesquels des lapins et des lièvres sont présents, comme ceux trouvés dans le Devon , en Angleterre. Dans les églises médiévales de cette ville anglaise, il y a une série de croix qui ont un cercle avec trois lièvres (ou lapins) reliés par l'oreille. Les théories qui expliquent ce cercle de lièvres sont les deux suivantes :

Les lièvres (ou lapins) étaient compris comme un symbole de chasteté, en raison de la croyance existante selon laquelle ils pouvaient se reproduire sans perdre leur virginité.

Ces animaux étaient représentés comme un symbole de la Trinité , un concept important du christianisme.

Les historiens ont même identifié un schéma dans lequel, à plusieurs endroits, le cercle avec les trois lièvres était placé à côté de symboles païens, suggérant le remplacement d'une icône païenne par une icône chrétienne.

Une autre relation du lapin au christianisme suggère comment, dans de nombreuses régions de l'hémisphère nord, le lapin en est venu à être considéré comme un symbole chrétien.

En effet, à l'époque où l'on célébrait Pâques (près de l'équinoxe de printemps), le lapin était l'un des premiers animaux à être aperçu avec la fin de l'hiver . Cela a fait de l'animal un symbole de renouveau et donc de résurrection.

Enfin, une autre théorie suggère que l'association du lapin à Pâques était l'œuvre des protestants , qui prétendaient, pour les enfants, que les œufs accumulés (résultat du Carême ) étaient apportés par les lapins, dans la perspective que ceux-ci étaient des symboles de fertilité.

Quand l'histoire du lapin de Pâques a-t-elle été consolidée ?

La première mention d'un lapin apportant des œufs de Pâques remonte à un texte germanique de 1572 .

Il y a une autre mention du lapin de Pâques dans un autre texte germanique, seul ce texte est du XVIIe siècle.

En fait, c'est au XVIIe siècle que les experts suggèrent que l'histoire du lapin de Pâques, comme celui qui apportait des œufs décorés aux enfants sages, s'est consolidée.

La tradition d'associer le lapin aux œufs de Pâques a été portée de la région de l'Allemagne actuelle aux États-Unis par des immigrants qui se sont installés dans la région de Pennsylvanie, vers le 18ème siècle.

L'histoire est devenue populaire et est devenue l'un des grands symboles de la Pâques moderne. Aux États-Unis, le lapin de Pâques n'est devenu populaire que pendant la guerre civile , qui s'est déroulée au XIXe siècle.

Les œufs en chocolat n'apparaissent qu'au XVIIIe siècle, chez les confiseurs français, et au fil du temps, les œufs de poule décorés apportés par les lapins sont remplacés par des œufs en chocolat.

En savoir plus autour du Lapin de Pâques :